Comme pour tout voyage à l’étranger, et notamment en dehors de l’Union Européenne, il existe un certain nombre de formalités pour Madagascar. S’il n’existe pas de grandes contraintes pour se rendre sur l’Île Rouge, les formalités aéroportuaires n’en restent pas moins obligatoires et les précautions sanitaires très fortement recommandées.

Même si la plupart des habitants parlent et comprennent le français, il est indispensable de bien préparer votre voyage à Mada pour éviter tout problème sur place. Petit tour d’horizon des différentes formalités à réaliser avant de vous envoler.

Passeport et Visa, les formalités d’entrée incontournables

Pour vous rendre à Madagascar, il est indispensable de réaliser une demande de Visa auprès du consulat le plus proche de chez vous ou en faire la demande en ligne via la plateforme dédiée du gouvernement. De plus en plus de voyageurs optent pour la demande en ligne dont les délais d’obtention sont raccourcis (3 jours environ).

Assurez-vous que votre passeport sera encore valable 6 mois après votre départ de l’île et qu’il comporte au moins deux pages vierges. Si ce n’est pas le cas, prenez rapidement rendez-vous auprès d’une mairie pour faire refaire vos papiers d’identité.
Vous devrez également présenter votre billet retour pour justifier de la durée de votre voyage sur l’île.

Si vous voyagez avec vos enfants, il est impératif qu’ils soient munis de leur propre passeport.

Il faut compter environ 35€ pour un visa valable pendant 30 jours.

Attention ! Seuls les aéroports suivants sont autorisés à prendre en charge les visas électroniques Antananarivo-Ivato, Ambalamasy de Toamasina, Tuléar, Sainte Marie, Nosy Be Fascene, Mahajanga, Fort Dauphin, Antsiranana. Ces visas sont valables pendant 30 jours à compter de leur date d’émission. Il ne faut donc pas en faire la demande trop tôt.

Une redevance de sûreté aéroportuaire au départ de Madagascar

En 2013, un décret de l’Aviation Civile de Madagascar a établi une redevance de sûreté au départ des aéroports internationaux malgaches. Cette taxe aéroportuaire est à payer directement dans les aéroports par les passagers qui quittent le pays (environ 15€ par voyageur).

Côté santé…

Du côté de la santé, sachez qu’aucun vaccin n’est obligatoire pour vous rendre à Madagascar. Cependant, comme pour de nombreux pays d’Afrique certains vaccins sont largement recommandés pour éviter de tomber malade.

La vaccination DTP (diphtérie, tétanos, polio) est obligatoire pour les enfants en France. Vérifier ses rappels avant de partir permet de s’assurer d’être bien protégé de ces maladies infectieuses.

En concertation avec votre médecin généraliste, vous pouvez également vous protéger contre les hépatites A et B et la fièvre typhoïde très répandues sur le continent africain.

Dans tous les cas, même si vous êtes vaccinés, il est important d’adopter les bons gestes pour se prémunir de ces maladies graves : ne boire que de l’eau en bouteille, manger des aliments nettoyés et limiter votre contact avec les animaux.

Depuis 2012, on constate une hausse du paludisme (aussi appelé malaria) à Madagascar. Aussi, la prise d’un traitement antipaludique sera indispensable avant, pendant et après votre voyage à Madagascar.

Le fil d’Ariane pour garder contact

Une recommandation plus qu’une formalité pour Madagascar, les voyageurs qui sortent de l’Union Européenne sont invités par le Ministère des Affaires étrangères à renseigner leur voyage sur le Fil d’Ariane.

Dans un contexte instable, notamment dans certaines régions du monde, il s’agit pour l’état d’évaluer facilement le nombre de français à l’étranger et de leur envoyer des informations en cas de crise.

L’inscription est gratuite et les données sont supprimées après votre voyage.

L’équipe de Trip to Madagascar peut vous aider à créer votre voyage sur mesure et vous orienter sur les différentes formalités pour partir à Madagascar.